Ici je partage les endroits que j’aime, qui me régalent fidèlement, un producteur, une boutique, un jardinier, une librairie, un créateur de meuble… ils sont tous là car au-delà de leurs produits, les hommes et femmes qui animent ces lieux ont une belle âme de partage.

Chez Tomo…

11 rue du Chabannais dans le 2ème arrondissement.

Ce sont les Doryakis dégustés dans le livre magique « Les délices de Tokyo » de Durian Sukegawa et les récits des escapades gourmandes de Coco et Menou qui ont guidé mes pas dans ce temple de la pâtisserie japonaise.
…et si vous avez envie de continuer votre voyage au Japon aller prendre comme Anna un Bubble tea au « 37 M2 » (au 64 rue sainte Anne) ou une pâtisserie chez « Aki » (16 rue Sainte Anne)

L’atelier de Vlad…

Création de meubles et objets en bois recyclé.
Sur commande, sur mesure également !

Retrouvez Vlad sur Instagram l_atelier_de_vlad

Le court circuit…

205 rue saint Maur Paris 10ème

Pour ses fabuleux produits de Franche-Comté et d’ailleurs, son riz arborio pour la risotto cuisiné avec la morille trouvé dans mon jardin, ses bières (« La petite soeur est délicieuse »), sa limonade bio, et ses Bretzels d’épautre…

La bague de Kenza…

Les meilleures pâtisseries orientales de Paris. Pâtisseries Algéroises dignes d’un thé pris dans un conte des mille et une nuits…

http://www.labaguedekenza.com

LA LIBRAIRIE D’ULYSSE

http://www.ulysse.fr

Envie de partir….c’est dans cette librairie qu’il faut aller !!!
car il y a toutes sortes de voyages et les récits de ceux qui nous ont précédés avec audace et talent nous attendent sur ses étagères magiques. 

PAYS ET VOYAGES

14h-20h du mardi au vendredi et sur rendez-vous.
26, rue Saint Louis en l’Ile, 75004 Paris, France – + 33 (0)1 43 25 17 35
Métro : Pont-Marie – Bus : 67 Ile Saint-Louis, 86 Sully – Quai de Béthune

Et aussi du 20 Juin au 20 Septembre 2 bd de la Mer, 64700 Hendaye – 05 59 20 63 91

Et aussi les récits pétillants de voyageuse de Catherine Domain, fondatrice de la librairie d’Ulysse :

http://www.ulysse.fr/Seule-a-l-etranger-Le-Matin-de-Paris-4-mai-1978